Guide d'entretien

Quels bois de chauffage choisir pour sa cheminée ?

bois de chauffage

Avez-vous une cheminée dans un logement ? C’est une chance que vous puissiez faire un feu de bois en hiver. Mais il faudra trouver du bon bois, une essence qui peut permettre au feu de durer. On croit généralement que tout bois peut alimenter un feu de bois. L’expérience montre que seul un bois de qualité permet de profiter pleinement de sa cheminée. C’est pour cela que vous devez lire cet article. Il vous éclaire sur les bois de chauffage que vous devez choisir pour alimenter votre cheminée.

Quels bois privilégier ?

Du feu qui dure et qui chauffe est forcément un bon feu. Mais pour obtenir un tel feu, il faut qu’il y ait suffisamment de braises. Et seuls des bois qui ne brûlent pas trop vite peuvent fournir des braises en quantité. Vous pouvez les trouver à l’adresse https://www.branchesetmoi.be/bois-de-chauffage-namur.php. Si vous voulez savoir si un bois brûle trop vite ou pas, il faudra jeter un coup d’œil à sa densité. En effet, plus un bois est dense, plus il peut produire des braises sur une longue durée.

En se basant sur la densité, on distingue deux types de bois : les bois durs et les bois tendres. Les premiers sont plus denses et dégagent plus de chaleur. Quant aux bois tendres, ils brûlent rapidement et ne produisent que peu de braises. Or, peu de braises ne peuvent fournir que peu de chaleur.

Si nous souhaitons un feu de bois qui durera longtemps, nous devons privilégier les bois durs : le charme, le chêne, l’érable, le frêne, l’orme, le bouleau de montagne, le noyer, l’olivier, le hêtre.

Les bois moins denses, mais qui sont quand même intéressants sont : les arbres fruitiers cultivés ou sauvages, l’alisier, le sorbier, le saule à larges feuilles, l’acacia, le merisier, etc.

Les bois qu’il faut utiliser pour mettre le feu

De nombreuses personnes utilisent les résineux pour allumer le feu. Ces bois brûlent vite et produisent rapidement de la chaleur. Cependant, ils encrassent très vite les conduits de la cheminée. C’est la raison pour laquelle leur utilisation doit être très modérée. Le bois de cagette est celui que nous recommandons pour l’allumage. Il brûle rapidement. De plus, il n’encrasse pas le conduit de fumée.

Par ailleurs, nous ne recommandons pas l’utilisation des bois peints, vernis, traités, de plaques d’aggloméré ou de contreplaqué. Ce sont des bois qui dégagent des substances toxiques pour l’homme lorsqu’ils sont en feu. De même, ils peuvent rapidement abimer votre cheminée.

Le feu a tout de même un bois ennemi. Il s’agit du bois humide. Vous l’aurez compris ! Un bois sec est ce qu’il vous faut. Car il brûle bien sans faire trop de fumée. Lorsque vous avez un bois humide, vous devrez lui laisser le temps de se sécher. Notez qu’il lui faut deux années pour éliminer environ 85 % de son humidité.

Pour que votre bois sèche correctement, vous devez l’entreposer dans un environnement aéré. Les petits morceaux sèchent plus rapidement que les gros rondins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *