Accessoires & Equipements jardinage

Quand élaguer un arbre ?

élaguer un arbre

L’élagage est une opération de taille pratiquée sur les arbres. Il mérite quelques précautions pour être réalisé en toute sécurité et pour s’assurer de la reprise de l’arbre. Le but principal de l’élagage est de réduire la frondaison pour des raisons esthétiques ou pratiques. Quand élaguer un arbre ? Voilà la question à laquelle cet article propose une réponse.

Les moments idéals pour élaguer

La fin d’hiver et la période de végétation constituent les moments idéals pour élaguer un arbre.

La fin d’hiver

L’élagage précédant le redémarrage de la végétation au printemps est idéal. Seulement, gorez-parcsetjardins.be ne peut se contenter de ce temps réduit pour leurs travaux d’hiver. En outre, la période de débourrement est à éviter à tout prix. En effet, en ce moment, l’arbre mobilise toutes ses réserves pour faciliter la mise en place de sa masse foliaire. L’hiver est donc la période la plus adaptée pour élaguer un arbre.

En réalité, cette saison présente de nombreux avantages pour l’élagage. Tout d’abord, l’arbre est en repos végétatif. De ce fait, toutes ses réserves naturelles sont maintenues. Ensuite, l’absence de feuilles sur les espèces caduques, pendant cette période, facilite l’appréciation des travaux d’élagage à effectuer.

Aussi, cela permet d’éviter l’évacuation de grosses quantités de végétaux. Pour finir, élaguer un arbre en hiver présente moins de risques de déchirure pour l’écorce.

En période de végétation

L’élagage en période de végétation aussi appelée taille en vert ou élagage en printemps s’effectue une fois l’arbre en période de croissance. Cet élagage commence dès que les premières feuilles sont bien formées. Il se termine vers la fin août avant que l’arbre n’entame sa descente de sève.

Le principal avantage à élaguer un arbre en période de végétation concerne la formation du bourrelet cicatriciel qui démarre plus rapidement. Ainsi, l’arbre déploie des barrières chimiques qui compartimentent le bois, ce qui assure sa protection contre les agressions extérieures. Sur des sujets vigoureux, l’élagage en cette période limite également l’apparition des gourmands.

Avec un élagage en période de végétation, l’arbre dispose du délai nécessaire pour cicatriser avant les automnes humides et les froids hivernaux. De plus, les bois morts sont bien visibles.

De toute évidence, la taille en vert doit se faire avec légèreté de telle sorte à éviter la perturbation de l’arbre se trouvant en pleine végétation. Cela n’affecte pas le caractère esthétique de l’arbre, car les coupes avec tires-sèves sont peu visibles. Il s’agit, dans la majorité des cas, d’alléger la nouvelle pousse en éclaircissant la partie supérieure de l’arbre.

Les moments inappropriés pour élaguer

Les moments de grandes chaleurs ne sont pas conseillés pour élaguer un arbre. En effet, ce dernier, en ces périodes, est stressé. Par ailleurs, la formation de plaies expose l’arbre à un risque de déshydratation. Sachez également que l’exposition subite du tronc aux rayons du soleil conduirait à des brûlures sur les écorces minces.

Il existe des moments bien précis pour élaguer un arbre afin d’assurer la réussite de cette opération. La fin d’hiver et la période de végétation sont sans aucun doute à privilégier. Surtout, évitez à tout prix les moments de grandes chaleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *