Accessoires & Equipements jardinage

Allée carrossable : réalisation et entretien

Allée-carrossable

Il est parfois inévitable de traverser son jardin s’il donne naturellement accès au garage où à la cour qui sert de parking. Ainsi nue, l’allée carrossable, en temps d’hiver ou été devient impraticable ou difficile à entretenir. De plus, son esthétique laisse à désirer. Il convient ainsi de mettre en œuvre un revêtement adéquat ou même une assise profonde. Voici votre guide de réalisation.

Le choix de revêtement

Le choix de matériaux est primordial au préalable de la réalisation de l’allée carrossable. En effet, cette étape va conditionner toutes les techniques de mise en œuvre. À chaque matériau correspond par ailleurs une méthode de mise en œuvre et il y a au moins 6 types de revêtement au choix pour une allée carrossable. L’entreprise tca-constructions.be, expert en la matière propose les alternatives suivantes :

  1. L’allée carrossable avec gravillons ou graviers très prisée pour une grande étendue ;
  2. Le béton pour optimiser le décor du jardin via les finitions cirées, les matricées et les colorées ;
  3. L’allée bitumineuse et enrobée afin d’accroitre la résistance, idéaux pour les jardins des locaux professionnels ;
  4. Des dalles ou pavées autobloquantes pour une mise en œuvre facile et du graphisme ;
  5. Des dalles en béton engazonnées pour une allée originale et vivante ; et
  6. De la résine colorée.

La réalisation de l’allée carrossable

Une allée carrossable comme son nom l’indique servira de passage pour un véhicule. À la grande différence d’une allée paysagère ou allée piétonne, l’allée carrossable a une profondeur différente soit environ 25 à 30 cm de profondeur. Nous prendrons comme exemple la mise œuvre d’une allée carrossable, car c’est la méthode la moins commune. Entre autres les dalles, les bitumes, les pavés autobloquants sont des matériaux habituels. Le principe de la mise en œuvre d’une allée carrossable en gravier est celui d’accroitre l’adhérence de chaque caillou afin qu’ils ne s’éparpillent pas à la traversée du véhicule. Voici les étapes en réalité :

  • Décaissage ;
  • Réalisation des abords en béton par des pavées de bordures ;
  • Pose d’une couche drainante de gravier tout venant ;
  • Une seconde couche d’égalisation de 5 cm de sable ou de caillou de dimension 0/20,
  • Damage ;
  • Pose d’un feutre géotextile ou une plaque en nid d’abeille ;
  • Déversement des graviers sur 5 à 6 cm de profondeur ;
  • Examen de chantier après une semaine de passage afin d’anticiper les besoins en matériaux supplémentaires.

Entretien à prévoir d’une allée carrossable

Incontestablement et compte tenu des complexités de travaux et surtout si le chantier est assez vaste ; nous recommandons fortement le recours à un professionnel. Si l’allée carrossable a été entre autres bien posée, les entretiens à prévoir sont minimes à savoir des passages de râteaux (pour les graviers) réguliers, des ponçages en cas de rayures ou des graisses chez les bétons, des nettoyages réguliers et à haute pression, éliminations des mauvaises herbes sur les bords. En général, tout le monde peut effectuer eux-mêmes l’entretien d’une allée carrossable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *